Un vestige important de la première guerre mondiale se trouve à deux pas de Mulhouse !

A quelques kilomètres de Mulhouse se trouve le vestige d’un immense canon qui a servi lors de la première guerre mondiale. Partez à sa découverte et celle de son histoire encore emplie de secrets.

La région Grand Est comporte de nombreuses traces de la grande guerre dans son paysage et son patrimoine. C’est le cas avec ce site étonnant à environ 10 kilomètres de notre hôtel à Mulhouse. À Zillisheim vous pourrez découvrir ainsi une ancienne batterie d’artillerie qui accueillait un canon énorme et resté très mystérieux.

Ce sera l’occasion d’une belle randonnée et pourquoi pas d’une découverte des galeries souterraines de cet endroit marqué par l’histoire.

Un pan de l’histoire de la grande guerre

Au fur et à mesure de la première guerre mondiale, les Allemands ont construit de nombreuses infrastructures sur le territoire français et certaines subsistent encore aujourd’hui. C’est le cas notamment d’un site niché au cœur de la forêt de Zillisheim à une dizaine de kilomètres de Mulhouse.

À cet endroit entre 1915 et 1916, l’armée allemande a installé, dans la forêt, un immense canon de marine qui fut appelé « Langer Max ». Son tube pesait plus 80 tonnes et mesurait 17 m de long. Pendant plusieurs mois n presque mille hommes sont présents pour construire une voie ferrée étroite pour transférer le matériel, réaliser des travaux de déboisement, de terrassement pour la cuve et les galeries, et bien sûr couler des milliers de m3 de béton pour accueillir ce canon gigantesque.

Ce modèle était capable d’envoyer des obus de 380 mm pesant 750 kg dans un rayon de 45 km. À cette époque, les rumeurs sont allées bon train et cette batterie d’artillerie était réputée pour avoir comme mission de bombarder Belfort et toute la vallée de Saint Amari.

Dès janvier 1916, la population de Zillisheim avait été évacuée et des mesures importantes de prévention contre l’espionnage ont été mises en place, dont la construction d’un site factice. En réalité, le fameux canon « Langer Max » de Zillisheim aurait tiré seulement 44 obus et a mystérieusement disparu de la forêt de l’Altenberg dès octobre 1916. Il aurait été positionné sur un autre site resté inconnu.

De nombreux historiens se demandent si ce n’était pas en réalité un plan de diversion tout simplement pour cacher aux alliés d’autres constructions plus secrètes. En tout cas, bien des questions sont restées sans réponse encore à ce jour.

Une idée de randonnée et de visite

Depuis le village de Zillisheim, à partir de l'église ou du terrain de football (parking à proximité), il est possible de suivre un balisage vert qui correspond à une randonnée en boucle de 8,5 kilomètres environ. À mi-chemin vous passerez par le site du Grand Canon et vous pourrez mieux découvrir cette construction étonnante.

Aujourd’hui, les galeries du site sont accessibles uniquement avec un guide (en groupe avec préinscription) et constituent la majeure partie de la visite. Il faut savoir que la température à l’intérieur des galeries souterraines est de 10 à 12° toute l’année et qu’il vaut mieux prévoir une petite laine lorsque le temps est chaud à l’extérieur. Des chaussures imperméables adaptées à la marche sont aussi requises pour évoluer en toute sécurité. Enfin, le site présente de nombreux passages étroits et des escaliers : il est donc inaccessible à des personnes à mobilité réduite.

Néanmoins, les installations de surface peuvent être visitées à tout moment et des panneaux d’information permettent de connaitre contexte historique des lieux. Une application « Canon de Zillisheim » pourra aussi être téléchargée sur votre smartphone pour trouver des renseignements sur les lieux.